I Have Been Through the Gates

I Have Been through the Gates

His heart, to me, was a place of palaces and pinnacles and shining towers;
I saw it then as we see things in dreams, – I do not remember how long I slept;
I remember the trees, and the high, white walls, and how the sun was always on the towers;
The walls are standing to-day, and the gates; I have been through the gates, I have groped, I have crept
Back, back. There is dust in the streets, and blood; they are empty; darkness is over them;
His heart is a place with the lights gone out, forsaken by great winds and the heavenly rain, unclean and unswept,
Like the heart of the holy city, old, blind, beautiful Jerusalem;
Over which Christ wept.

J’ai passé les portes

Son cœur, à mes yeux, était lieu de palais, de clochers, de tours brillantes ;

Je le voyais alors comme nous voyons les images de nos rêves,… et je ne me rappelle pas combien de temps a duré mon sommeil ;

Je me rappelle les arbres et les hautes murailles blanches, la façon dont le soleil

Toujours brillait en haut des tours ; les murailles se dressent encore aujourd’hui, et les portes aussi ; car j’ai passé les portes, tâtonnante

Et furtive je suis revenue. Dans les rues, poussière, sang et poussière ; elles sont vides ; recouvertes d’obscurité;

Son cœur est un lieu abandonné des grands vents et de la pluie du ciel, un lieu sale et impur, où les lumières sont éteintes,

Comme le cœur de la vieille Jérusalem, aveugle et belle ville sainte;

Sur laquelle Christ a pleuré.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *